• Manu

Catégories de Conception

Mis à jour : févr. 13




Depuis janvier 2016 les

catégories de conception

ont changé...



Désormais ce n'est plus la notion de distance qui limite les possibilités de navigation #navire mais les conditions #méteo.

Les catégories de conception présentaient quelques lacunes en termes de clarté quant à leurs définitions :

1. Les libellés > Des termes proches des catégories de navigation historiques étaient utilisés ;

2. La limite haute de la catégorie A > Elle excluait les « conditions anormales » sans pour autant les qualifier précisément, et introduisait une notion subjective « d’autonomie » ;

3. La hauteur de vague significative > Un concept abstrait pour les plaisanciers ;

4. La vitesse du vent sur l’échelle de Beaufort > Largement utilisée dans le domaine maritime, il est souvent nécessaire de rappeler qu’elle repose sur une moyenne établie sur une période de 10 minutes. Ici encore, le niveau d’appréciation n’est pas immédiat, du moins pour les primo utilisateurs, voire pour nombre de plaisanciers.

Les points 1 et 2 ont été clarifiés dans le texte de la nouvelle Directive Européenne.

Les points 3 et 4 sont traités à travers le travail de vulgarisation produit dans le flyer ci-dessous par la F.I.N.





La Catégorie de Conception détermine les limites de possibilités de navigation en fonction de la météo et de l'état de la mer.






Une catégorie de conception est une plage d’utilisation pour laquelle est conçu et construit un bateau de plaisance. Pour un bateau donné, à chaque catégorie de conception sont associées des conditions d’utilisation: un équipage maximal et une charge maximale recommandés.




La nécessité d’une clarification



Dans le cadre de cette révision et suite à de nombreuses tractations de notre fédération relayées par l’EBI (European Boating Industry), nous sommes parvenus à convaincre la commission de la nécessité de clarifier la définition des catégories de conception, difficile à maîtriser par nos clients plaisanciers.


Ainsi, la nouvelle réglementation européenne sur les bateaux de plaisance a rectifié ce point : les catégories de conception sont maintenant uniquement définies par des conditions météorologiques. Les termes relatifs aux types de navigation (Océanique, Hauturière, Côtière, Eaux Abritées) sont supprimés. Dans le même temps, une limite haute a été précisément définie pour la catégorie de conception A, la plus élevée : la force 9 (incluse).



Ci dessous un document qui explique les différents changements et les nouvelles notions des différentes catégories, Escapade étant prévu ou du moins prétendre à la catégorie B, étant donné que la longueur est supérieure à 12 mètres, le navire devrait subir des tests d'homologation, car l'auto certification n'est pas suffisante.

Néanmoins dans la mesure du possible il sera fait en sorte d'avoir un numéro d'homologation CE "Groupe G" c'est à dire une certification par le ICNN en tant que construction individuelle.



Catégories de Conception depuis janvier 2016